Vivre avec un appareil auditif

Le blog qui vous aide à vivre une vie épanouïe avec des aides auditives

Des aides auditives qui respectent le fonctionnement du cerveau ?

Temps de lecture : 4 min
22/09/20

Les appareils auditifs connaissent une véritable révolution technologique aujourd’hui. Chez Oticon, notre clé d’entrée en R&D est le cerveau. Vous lirez dans cet article quelles sont les conséquences de ce changement fondamental sur les aides auditives et sur votre cerveau.

 

Comment voulez-vous entendre ?

Voici là une question que nous nous posons rarement, mais peut-être devrions-nous le faire. Après tout, l'ouïe est l'un des sens qui nous relie au monde.

Chez Oticon, nous pensons que l'audition doit être aussi naturelle que possible et libre de toute contrainte. Elle doit fonctionner comme la nature l'a prévu, même si vous avez une perte auditive et que vous avez besoin d'appareils auditifs. En fait, surtout si vous avez besoin d'appareils auditifs.

why-your-brain-is-important

Pourquoi votre cerveau joue un rôle important dans votre audition

Nous pensons que la clé d'une meilleure audition se trouve dans le cerveau. Après tout, entendre, c'est penser ! Nos oreilles recueillent les sons, mais c'est dans le cerveau que le son est interprété. Cela fait du cerveau le meilleur processeur de son au monde.

Il est donc logique que votre cerveau capte tous les sons qui vous entourent. Pour illustrer ces propos, prenons l'exemple suivant.

 

**********

Imaginez que vous êtes en train de marcher


Vous êtes avec un ami dans un parc et vous discutez des événements de la journée. Tout à coup, vous reconnaissez une autre personne à droite, et vous vous tournez pour le saluer. A ce moment, votre attention se porte sur le bruit de pas de course venant de derrière vous. Votre cerveau vous dit qu'un coureur est sur le point de passer, alors vous allez attendre que le coureur vous ait largement dépassé pour vous approcher de votre ami.

Imaginez maintenant que vous n'ayez pas entendu les pas du coureur ; vous n’auriez donc pas pu porter votre attention sur le bruit. Vous vous seriez probablement percutés, vous laissant tous les deux surpris et confus.

**********

 

Il est évident que votre cerveau fonctionne mieux s'il capte les sons qui vous entourent, comme il a été prévu.

Cela signifie qu'une bonne aide auditive ne doit pas se contenter de rendre les sons suffisamment forts. Elle doit permettre à votre cerveau d'accéder plus facilement à tous les sons qui vous entourent et l'aider à interpréter naturellement les sons que vous entendez.

Les prothèses auditives Oticon fonctionnent de cette façon, et réduisent de ce fait l’effort d’écoute à fourniri.

Cette philosophie qui consiste d’abord à considérer le fonctionnement du cerveau est celle utilisée pour la fabrication des aides auditives suivant le BrainHearing™. Depuis 2010, elle est à la base de tout ce que nous faisons chez Oticon. Elle représente une révolution complète par rapport à la façon dont l'industrie conçoit traditionnellement les appareils auditifs.

 

Les anciennes méthodes de fabrication des appareils auditifs

Auparavant, les appareils auditifs étaient conçus par rapport à l’oreille. En fait, beaucoup le sont encore.

Ces appareils vous aident en essayant de compenser la perte auditive à l’intérieur de l'oreille (en augmentant le volume) au lieu d'optimiser le son pour qu'il soit plus facile à comprendre par le cerveau.

Cette amplification surcharge les oreilles, de sorte que ces prothèses auditives traditionnelles réduisent une partie du son - surtout dans les situations bruyantes comme au restaurant ou durant les repas en famille. En général, elles coupent tout le son autour de vous, à l'exception d'un "faisceau" étroit qui correspond à l’endroit que vous regardez.

Mais en coupant les autres sons autour de vous, elles limitent les stimuli qui arrivent à votre cerveau. Et sans toutes les informations sur les sons environnants, votre cerveau ne peut pas fonctionner comme il le devrait. Votre attention est alors partielle - vous ne pouvez donc pas entendre certains bruits, comme des pas derrière vous.

Une autre conséquence est la fatigue : en effet, lorsqu'il manque des sons, votre cerveau essaie de combler les lacunes en devinant. C'est fatigant et laisse moins de capacité à votre cerveau pour se souvenir de ce qui est dit par exemple, et rend la socialisation plus difficileii. Or, nous savons bien que les interactions sont vitales pour la santé de votre cerveau !

 

La solution ? Des appareils auditifs respectueux du cerveau

La bonne nouvelle, c'est que maintenant nous en savons davantage, et que chez Oticon nous fabriquons des appareils auditifs qui respectent le mode de fonctionnement du cerveau.

Des études récentes nous ont appris que votre cerveau doit avoir accès à tous les sons significatifs - et pas seulement à la parole - afin de fonctionner de manière naturelleiii.

Ensuite, lorsque votre cerveau dispose de toutes les informations dont il a besoin, il peut s'orienter naturellement et se concentrer sur la source que vous choisissez.

C'est ainsi que le cerveau donne naturellement un sens aux sons. Et c’est ainsi que nos aides auditives sont conçues : pour soutenir votre cerveau.

Les résultats sont impressionnants. Les aides auditives respectueuses du cerveau peuvent réduire la pression exercée sur votre cerveau (la charge cognitive), ce qui vous fatigue moinsiv. Elles vous offrent aussi un environnement sonore plus naturel, plus agréable et plus équilibré, au lieu de simplement amplifier les sources sonores individuelles.

Que diriez-vous d'entendre ainsi ?

Découvrez nos aides auditives respectueuses du cerveau ici

 

-----------------------------------------

i Juul Jensen J. (2019) Oticon OpnS Clinical Evidence. Oticon Whitepaper.

ii Pichora-Fuller, M. K., Kramer, S. E., Eckert, M. A., Edwards, B., Hornsby, B. W., Humes, L. E., ... & Naylor, G. (2016). Hearing impairment and cognitive energy: The framework for understanding effortful listening (FUEL). Ear and Hearing, 37, 5S-27S

iii 1. O’Sullivan J, Herrero J, Smith E, et al. Hierarchical Encoding of Attended Auditory Objects in Multi-talker Speech Perception. Neuron. 2019;104(6):1195-1209.e3. doi:10.1016/j.neuron.2019.09.007

2. Puvvada KC, Simon JZ. Cortical Representations of Speech in a Multitalker Auditory Scene. J Neurosci. 2017;37(38):9189-9196. doi:10.1523/JNEUROSCI.0938-17.2017

iv Juul Jensen J. (2019). Oticon OpnS Clinical Evidence. Oticon Whitepaper